Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Mao, sa cour et ses complots / Jean-Luc Domenach

 

Jiang Qing, l'épouse de Mao de Christian Favre le mercredi 07 mars 2018 à 14h35

Mao finit par ne plus supporter le fait que les dirigeants deviennent une classe sociale particulièrement privilégiée dans les Murs rouges, quand bien lui-même ne se privait pas de luxe et le mot est faible. Donc il décide seul d’abattre cette classe sociale, pour cela il lance la Révolution culturelle en la confiant à la bande des quatre dont son épouse Jiang Qing. Ce processus était sensé être de gauche. Seulement lorsqu’on observe le comportement de Jiang Qing, on a de quoi s’interroger sur la notion dite de gauche. Vu les excès de la Révolution culturelle c’est le même Mao qui ordonna d’y mettre fin…par la force. En fait c’est toujours Mao qui a tout ordonné, y compris le Grand bond avec la collectivisation des terres, on y a même obligé les paysans, en plus de leur travail, à aller travailler dans la sidérurgie. Ce bond était vraiment grand puisqu’il fit vers les 36 millions de morts…par famine. Il y eut en effet beaucoup de morts au cours du maoïsme, mais à la différence de Staline, les dirigeants en disgrâce ne furent généralement pas fusillés. Ils furent exilés ou emprisonnés

A propos de l’épouse de Mao :
A mesure que son pouvoir grandit, on moque ses phobies déjà légendaires : elle craint le vent, le bruit, le froid et le chaud et la lumière. A Beidaihe, elle n’est pas facile, mais en mission elle est impossible : à Canton, pour protéger son repos, elle fait interdire la circulation sur la rivière des Perles et la navigation aérienne : à Hainan, elle fait tirer au canon, ce qui manque de déclencher les hostilités avec les Etats-Unis et les deux Vietnams. A Zhongnanhai, elle prétend planter du riz et acclimater le thé du Zhejiang. Elle s’est fait aménager un train spécial où elle fait embarquer des chevaux et s’est à peu près approprié vingt-sept villas dans le pays. Elle a peur des gens qu’elle n’a jamais vus, elle emporte avec elle ses propres WC, elle se ferait des injections de glucose et de sang humain pour résister au vieillissement…Des railleries visent la mode vestimentaire « dynastie des Tang » qu’elle essaie de lancer, ses photographies qu’elle fait voir en tout lieu- mais Mao lui interdit finalement de montrer une véritable exposition. Et l’on ridiculise sa manie de se faire projeter les scènes de cinéma qui l’on particulièrement émue.

*** / ***

lue 1359 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Mao, sa cour et ses complots

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes