Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies


www.delpla.org, le site de l'historien François Delpla
 
 
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Site personnel de F. Delpla, Historien 1939-45 / François Delpla

 

Churchill, Darkest Hour : du cinéma, mais pas seulement ! de françois delpla le vendredi 05 janvier 2018 à 13h30

Lettre d'info n° 122

4 janvier 2017



Chers abonnés,


Belle année à tous, y compris ceux qui m'ont honoré de voeux circulaires et qui en trouveront ici la réciproque.

Dans le n° 121, je vous rendais compte de ma réaction aux romans sur le nazisme primés cet automne par deux jurys littéraires et non des moindres. Ce texte, légèrement remanié, est paru depuis dans la revue Commentaire .

La tragi-comique année politique qui vient de s'écouler a encore enfanté quelques perles .

Mais l'actualité la plus intéressante est bien ce film sur Churchill, sorti hier. De même que je vois dans le nazisme un sujet vierge, et ce, chaque jour un peu plus, de même je pense qu'on peut dire que, d'une certaine façon, ce film est le premier qui prenne Churchill pour objet... et parle réellement de lui.

J'ai mis en ligne mes premières impressions et j'en débats sur Facebook

Il y a quelques années, je signalais qu'une bande dessinée avait fait progresser l'histoire, à propos de Joinovici. C'est aussi le cas du roman de Guez sur Mengele primé par les Renaudot. Il en va de même avec ce film, mais dans un sens un peu différent : les créateurs n'ont pas mené une recherche originale, mais ils ont pris à bras le corps des réalités mises au jour depuis des décennies par quelques pionniers qui, comme des hirondelles en automne, n'ont pas eu l'heur de faire le printemps.

Que peut-on bien dire d'important sur Churchill quand on omet le nom de Halifax ? C'est ce que semblent se dire les auteurs. Winston serait en effet resté un sympathique marginal de la politique britannique, doublé d'un chroniqueur à la plume acérée, s'il n'avait point déblayé son chemin de ce rival pour gagner le droit d'affronter son véritable adversaire, dans un moment où le sort du monde pouvait basculer dans des sens divers, certains cauchemardesques. Cependant, le film n'est pas entièrement équitable envers Halifax, ni même envers Churchill, présenté à tort comme prêt à céder et plus à tort encore comme sauvé au dernier moment du désespoir par d'aimables passagers du métro londonien.

Une chape énorme de préjugés, contaminant par exemple un ouvrage de 1995 de RAC Parker qui se voulait à la gloire de Churchill et minorait jusqu'à l'absurde son différend avec Halifax , est en passe d'être dissoute par cette oeuvre magnifique. Il est d'autant plus important que les historiens fassent leur travail pour départager la réalité et la fiction. Outre le site et la page ISSN de Facebook, j'ai tenté d'y contribuer lors d'une interview parue dans un hors-série de grande qualité de Paris-Match , dirigé par Jean-Marc Vidal.

Bonnes lectures, donc, et bonne séance !

Frémainville, le 4 janvier 2018

*** / ***

lue 862 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 La suivante de françois delpla 12 janv. 2018 16h09

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Site personnel de F. Delpla, Historien 1939-45

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes