Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies


Le magazine de l'histoire de la guerre mécanisée et des engins militaires
 
 
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Batailles & Blindés / Collectif

 

Au sommaire du n° 68 de Francis Deleu le mardi 28 juillet 2015 à 15h16

+ La bataille de Ponyri - L’autre enfer de la bataille de Koursk
S’il est vrai que les récits de guerre usent et abusent de comparaisons parfois creuses, il n’en reste pas moins que lors de la grande offensive de Koursk, les combats pour la localité de Ponyri, l’une des clefs essentielles du flanc Nord, présentent pendant plusieurs jours un caractère d’acharnement digne de la bataille de Stalingrad. Moins connu que le spectaculaire choc blindé de Prokhorovka, Ponyri constitue l’autre grand choc de Koursk, une lutte éperdue illustrant la grande transition stratégique de l’été 1943.
par Vincent Bernard.
+ L'apocalypse à l'Est - La bataille de Moscou, 2e partie
Décembre 1941. La Wehrmacht épuisée est aux portes de Moscou. Malgré l’optimisme démesuré affiché par le maréchal von Bock, qui pense encore pouvoir entrer le premier dans le Kremlin à la tête de troupes exsangues, les dernières tentatives allemandes de pénétrer dans la capitale de Staline échouent. Et c’est bientôt à l’Armée rouge elle-même de contre-attaquer violemment et de remporter un succès décisif. Cédric Mas revient sur l’aboutissement de la bataille de Moscou et en tire les conclusions.
par Cédric Mas.
+ L’hiver le plus long - La brigade blindée tchécoslovaque devant Dunkerque
Formé à partir d’exilés tchécoslovaques, pour certains vétérans d’Afrique du Nord, le 1st Czechoslovak Independent Armoured Brigade Group est affecté par Montgomery au siège de Dunkerque, fermement tenu par une importante garnison allemande jusqu’en mai 1945. Les huit mois de combats qui suivent sont l’occasion pour les Tchécoslovaques de faire parler la poudre avec leurs chars Firefly et Cromwell…
par Luc Vangansbeke.
+ Les Amants Terribles - Panzer III et Panzer IV : un tandem indissociable
À l’inverse des autres belligérants qui conçoivent un modèle de char par type de mission, les Allemands pensent leurs matériels en tant qu’ensemble complémentaire. Le Panzer III est ainsi élaboré pour éliminer la menace représentée par les chars adverses, alors que le Panzer IV a un rôle d’appui direct et doit juguler les points de résistance de l’infanterie et des unités antichars ennemis. Hugues Wenkin nous offre une étude poussée sur ce tandem de choc au gré des évolutions de la Seconde Guerre mondiale.
par Hugues Wenkin.
+ Le nid de guêpes de Singling - Sherman (4th Armored Division) VS Panther (11. Panzer-Division)
Engagée au feu depuis le 10 novembre, partie de la région de Nancy, la 4th Armored Division a connu une progression lente et difficile vers les frontières occidentales du Reich, non seulement du fait de la résistance allemande mais aussi d’une météo peu clémente. Toutefois, l’affaire de Singling semble ne présenter aucune difficulté pour les « Tankers », du moins, à première vue...
par Yannis Kadari.
+ Actu : Le matériel moderne de l'Armée allemande
En 2015, la Bundeswehr est confrontée à plusieurs défis. Sur le théâtre d’opérations européen, elle doit tenir compte des vives tensions entre l’Ukraine et la Russie tout en se tenant prête à être projetée à l’extérieur de ses frontières dans le cadre de missions de maintien de la paix. Deux cas de figure qui nécessitent des équipements différents. Retour sur les matériels modernes d’une Armée allemande qui doit désormais tenir compte aussi bien des T‑14 Armata russes que des engins explosifs improvisés utilisés par les insurgés.
par Laurent Tirone.
+ Blindorama - Cuba 1939 - 1945
Gouvernée par le colonel Batista, l’île de Cuba, en dépit de la sympathie de son dirigeant pour le régime du général Franco, reste dans la sphère d’influence américaine et déclare la guerre à l’Axe au lendemain de l’agression de Pearl Harbor. La livraison par Washington de chars Marmon-Herrington et M3A1 Stuart autorise Batista à nourrir de grands projets militaires, qui s’apparentent à une véritable folie des grandeurs !
par Yann Mahé.

*** / ***

lue 1847 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Batailles & Blindés

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes