Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies


1900 / 2000 : un siècle de guerre terrestre : analyse, documents et témoignages
 
 
 
 Modérateur du livre
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Ligne de Front / Y. Kadari, V. Bernard (et alii)

 

Ligne de Front n° 55 de Francis Deleu le dimanche 03 mai 2015 à 10h54

+ Opération «Nordwind» - Un vent du Nord souffle souffle sur l'Alsace
Dans les toutes dernières heures de 1944, la Wehrmacht lance l’opération « Nordwind » (vent du Nord) en Alsace, tentant ainsi d’exploiter les bouleversements du front Ouest causés par l’offensive des Ardennes. En effet, le départ de deux corps de la 3rd Army de Patton vers Bastogne provoque l’allongement des lignes de défenses de la 7th Army américaine. Hitler espère, en frappant les Américains à partir du nord de l’Alsace, prendre l’avantage sur Patton et conserver la province. En effet, pour l’Allemagne, l’Alsace-Moselle, c’est déjà l’« Heimat », le pays, la mère-patrie. Il n’est donc pas concevable de laisser l’ennemi franchir ses frontières.
par Olivier Antoine
+ Le siège de Sébastopol - Victoire sur le fil pour Manstein
Ville puissamment fortifiée, principale base navale de la flotte de la mer Noire, Sébastopol, en Crimée, n’en est pas moins ignorée dans les plans de guerre contre l’Union soviétique concoctés par le Haut commandement allemand. À ses yeux, il n’y a pas lieu de redouter une intervention à partir de cette province, puisqu’elle se trouve à la périphérie des zones de combat, lesquelles sont essentiellement terrestres. Il espère tout simplement qu’elle tombera comme un fruit mûr une fois l’Armée rouge anéantie à l’ouest du Dniepr.
par Alexandre Thers
+ Les canons à air pulsé : 2e partie
Nous avions évoqué, dans le n° 46 de Ligne de Front, l’histoire de trois types de « canons à vent » nazis restés à l’état de prototypes : le Wind Kanone, le Himmelfeger Kanone et le Wirbelring Kanone. Voici la suite (et fin) de l’étude sur cet étrange mode de destruction.
par Alexandre Thers
+ Le groupement d'hélicoptères n°2 - À la pointe du combat
Lorsque débute la guerre d’Algérie en 1954, les missions traditionnelles de l’aviation légère d’observation d’artillerie (ALOA) d’Indochine s’accompagnent d’une recherche de la mobilité dans la troisième dimension que ne permettent pas les opérations aéroportées, notamment dans la récupération des unités sur le terrain. Après une période d’improvisation où des hélicoptères moyens de type Sikorsky S‑55 sont seuls en service avec des modèles légers Bell 47 G2, les Piasecki, puis Vertol H‑21, équipent peu à peu les unités de l’ALAT (aviation légère de l’armée de Terre), cependant que les appareils français de même catégorie Djinn et Alouette s’ajoutent aux Bell américains à partir de 1957. Mais c’est le groupement d’hélicoptères n° 2 (GH 2) qui va personnifier l’émergence de la nouvelle arme qu’est l’ALAT.
par Pierre Dufour
+ La Reichs-Grenadier-Division - «Hoch-und Deutschmeister » en Italie
Les combats du mont Cassin (Monte Cassino) évoquent, du côté allemand, le souvenir de leurs parachutistes, ces fameux « Diables verts » retranchés dans les ruines du monastère. Une autre unité, longtemps oubliée par la littérature d’après-guerre, la Reichs-Grenadier-Division « Hoch- und Deutschmeister », composée d’Autrichiens, s’y est également distinguée sur les pentes du col Abate ou à Terelle, au prix de lourdes pertes.
par Alexandre Sanguedolce
+ Le canon 80cm K (E) Dora - Une réalisation colossale
Les canons de 800 mm étudiés et construits à partir de 1936 restent pour l’éternité les matériels d’artillerie les plus gigantesques jamais entrés en service sur les champs de bataille. Ils symbolisent aussi l’incroyable débauche de moyens consacrés à leur fabrication par la société Krupp et témoignent en même temps d’une forme inquiétante de la mégalomanie des dirigeants du III. Reich, et particulièrement de son chef.
par Guy François
+ La Decima Mas - Per l'onore d'Italia
Le 8 septembre 1943, l’opération « Fall Achse » est déclenchée dans toute l’Italie : les troupes du Regio Esercito, laissées sans instructions précises, abandonnées par le roi Victor Emmanuel III et le Maresciallo Badoglio, se laissent capturer, parfois en tentant de s’opposer aux Allemands. Une unité rendue célèbre par les exploits de ses hommes-torpilles refuse de livrer la base maritime de La Spezia [2] : c’est la Decima Flottiglia MAS du Capitano di Fregata Junio Valerio Borghese.
par Alexandre Saguedolce
+ Les Nebelwerfer en Normandie - La mort stridente
Après avoir présenté, dans le n°52 de Ligne de Front, les différents types de lanceurs de fumigènes explosifs, nous vous proposons un tour d’horizon des unités de Nebelwerfer déployées dans la campagne de Normandie.
par Didier Laugier

*** / ***

lue 1706 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Ligne de Front

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes