Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre


Edition du 01 mars 2015 à 17h10

Histoire de la diplomatie secrète de 1914 à 1945 / Jacques de Launay

 

Traité de Versailles de Etienne Lorenceau le dimanche 01 mars 2015 à 17h01

Il est navrant (et pour tout dire irritant) d'entendre répéter à l'envie comme s'il s'agissait d'une vérité historique, l'argument d'Hitler sur le traité de Versailles et le coût des réparations comme cause de l'hyper-inflation en Allemagne et de la crise économique qui a frappé les citoyens de ce pays.

En effet le traité de Versailles ne fixe pas le montant des réparations alors que Clémenceau avait souligné que les Allemands avaient détruit systématiquement, Y COMPRIS DANS LEUR RETRAITE, les industries françaises épargnées par le conflit.

Par ailleurs les auteurs qui n'hésitent pas à mettre sur le compte de la France et le cout des réparations la responsabilité de la deuxième guerre mondiale oublient que les allemands avaient demandé et obtenu de la Russie soviétique des montants de réparation supérieurs (au terme du traité de Brest Litovsk).

Enfin ces "historiens" oublient que les Américains et Britanniques ont établi le plan Dawes qui a joué un rôle essentiel dans la stabilisation d'après guerre et oublient le plan Young qui a succédé au plan Dawes et la crise de 1929.



Donc avant de conclure sur les causes il faudrait au moins reconsidérer les arguments des nazis au lieu de les reprendre servilement simplement au titre que nos alliés américains (John Foster et Allen Dulles en tête) trouvaient plus que leur compte dans les transactions avec Hjalmar Schacht... et l'orgueil nationaliste des militaires soit disant "poignardés dans le dos" alors que Ludendorff avait énoncé au Kaiser, au terme de "l'offensive de printemps" [1918] suivant la la capitualtion très avantageuses pour l'Allemagne au détriment des Russes, qu'il n'était "pas en mesure de tenir le front un jour de plus" avant de s'enfuire en Suède avec de faux papiers.

Donc il vaut mieux chercher les causes dans les tricheries comptables allemandes, la politique révolutionaire du Kommintern, et le cout d'un réarmement qui n'avait pas attendu Hitler.

*** / ***

lue 847 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 Le Traité de Versailles : le pour et le contre de Francis Deleu 04 mars 2015 17h30
2 Et Jacques Bainville... de Nicolas Bernard 04 mars 2015 19h01
3 du coup, écoeuré... de françois delpla 04 mars 2015 19h29
4 Non, fallait que je fasse un coup de pub à "gallica" et "archive" de Nicolas Bernard 05 mars 2015 11h47
5 Et j'oubliais... de Nicolas Bernard 05 mars 2015 11h49
6 cela me rappelle une histoire normalienne de françois delpla 05 mars 2015 13h16
5 L'année de la chèvre de Francis Deleu 05 mars 2015 13h48
3 Chicoutimi, c'est quand même autre chose que Gallica Gallica de Emmanuel de Chambost 06 mars 2015 10h05
2 Merci, Francis, pour ces trois ouvrages de Etienne Lorenceau 05 mars 2015 19h07

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Histoire de la diplomatie secrète de 1914 à 1945

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes