Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Rescapé du camp 14 / B.Harden et Shin

 

Rescapé du camp 14. De l’enfer nord-coréen à la liberté (suite) de Serge Desbois le samedi 09 mars 2013 à 18h48

De ces camps, on ne s’évade pas. Shin s’est évadé le 2 janvier 2005. Il avait beaucoup de chance. Il ne semble pas avoir préparé son départ avec minutie. Un seul s’était évadé avant lui, un lt-colonel qui avait bénéficié d’appuis à l’extérieur. Shin n’avait même pas prévu un vêtement chaud car en Corée du Nord il fait très fois l’hiver.

Pak, son compagnon, est mort électrocuté en franchissant le premier, la barrière électrique. Shin l’a franchi en se protégeant du corps de son camarade. Mais il avait des habits mouillés ? Peut-être l’ensemble électrifié a-t-il disjoncté au passage de Pak ?

L’endroit par contre était bien choisi. Shin pouvait en descendant la vallée qui s’ouvrait devant lui vers le sud-est, gagner les 5 km pour se mêler dans cette grande ville.

Il a vendu du riz au marché ce qui lui a permis de prendre des tickets de bus et train

Il y avait des Bus ? Dans cet univers de corruption, des véhicules militaires distraits de leur fonction première, étaient au service des commerçants, s’activant moyennant finance en Corée du Nord vers la frontières de Chine. Ce système s’appelait « Servicha ». Mais Shin a voyagé principalement en train.

Il lui fallait faire en gros 400 km. Il a parcourut cette route en 3 semaines.

Aux abords de la frontière il a donné quelques argents et des gâteaux aux gardes, humble présent pour le laisser accéder au fleuve Tumen.

De l’autre côté en Chine il a fait le métier de garçon de ferme. Il découvre son premier transistor. Nous le retrouvons à Chiendu où il découvre Internet. Il se laisse enfermer au consulat de Séoul à Shangaï pour attendre son visa pour la Corée du sud.

On lui a donne à Séoul un appartement et un pécule qu’il ne savait pas gérer. Arrivé au terme de ses émoluments, il a eu peur de se retrouver clochard.

Des journalistes américains s’intéressent à lui. Il part aux USA pour que les universités de Columbia (N.Y.) et de Berkeley ( L.A.) lui fassent raconter son histoire.

Mais Shin délivré des camps, reste prisonnier dans son âme.

*** / ***

lue 665 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Rescapé du camp 14

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes