Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Pétain - Trahison ou sacrifice ? / Michel Boisbouvier

En réponse à -21 -20 -19 -18 -17 -16 -15 -14 -13 -12 -11 -10 -9 -8 -7 -6 -5 -4 -3 -2
-1Je ne voudrais pas vous (y) acca-blé ... ! de JARDIN DAVID

FERRY vs Clemenceau de 13emeDBLE le jeudi 16 août 2012 à 10h24

Pour poursuivre la comparaison avec le Tigre, l'action de Clemenceau a été constamment sur le fil du rasoir, entre les révolutionnaires violents, et les opportunistes vendus du type de Ferry.

Mais cette action (pas seulement des discours) était guidée par des principes et des valeurs républicaines bien plus admirables que la girouette Ferry, qui a quand même commencé par s'allier avec des monarchistes, et qui a capitulé face à Bismarck, préférant faire tirer sur les parisiens que sur les prussiens.

Enfin, si vous lisez les Lois de 1881 et 1882, vous n'y verrez pas les qualités que l'on prête aujourd'hui à l'enseignement sous la IIIème République. C'est avant tout la prise de contrôle des écoles de Maîtres par les Radicaux, qui va asseoir la république des Institueurs et des Hussards noirs.

Relisez les débats autour de ces Lois et les écrits de Ferry à l'époque.

Pourquoi veut-il une instruction obligatoire ? Pour compenser l'infériorité scolaire avec les allemands.

Pourquoi accepte-t-il finalement d'ajouter en 1882 la laîcité pour l'école publique ? Pour éviter que face aux écoles confessionnelles, ne se crééent des écoles "sociales".

Il est en fait profondément réactionnaire et va passer à côté du sens de l'Histoire. Pourtant, il va bénéficier du crédit d'une école si importante dans la promotion des valeurs républicaines, alors qu'il ne les partageait pas, et que c'est surtout du aux radicaux qui vont prendre la main après.

De quoi grandement relativiser ses mérites.

D'ailleurs, je pense que vous faites erreur sur l'ENA, ce ne sont pas des discours vides qui leur sont enseignés, mais avant tout une action politique dénuée de toutes valeurs, purement opportuniste (les programmes électoraux ne servant qu'à tromper le citoyen). C'est donc plus du coté de Ferry que de Clemenceau que se trouve notre classe politique actuelle.

En effet, face à ce Ferry, nous avons un Clemenceau, qui tel Churchill à une autre époque, va ferrailler contre vents et marées en faveur d'une république fidèle aux vertus et aux valeurs des Lumières (il a grandi avec un buste de Robespierre dans le salon paternel). Malgré qu'il fut souvent en minorité, il ne transigera pas et parviendra à ses fins.

Et il s'opposera systématiquement à ferry, notamment sur le projet de LOi sur l'éducation, qu'il refuse de ne pas voir rendue obligatoirement laïque (excluant donc les écoles confessionnelles).

Je vous invite à lire la biographie de Clemenceau par Michel Winock, parue chez Perrin en 2011, et vous reviendrez de cette opinion.

CM

*** / ***

lue 977 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 je vous accorde de JARDIN DAVID 16 août 2012 22h22
2 Je vous la recommande de 13emeDBLE 17 août 2012 10h59

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Pétain - Trahison ou sacrifice ?

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.02 s  5 requêtes