Un camion Magirus - Le procès de Nuremberg - forum "Livres de guerre"
Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre


Et les autres livres cités


La description de ce livre

Le procès de Nuremberg / Annette Wieviorka

En réponse à -2
-1Un lien. de Prosper Vandenbroucke

Un camion "Magirus" de Francis Deleu le mardi 06 avril 2010 à 21h27

Merci Prosper !

Cette photo d'un camion Magirus pose cependant problème. A l'occasion de la parution d'un numéro spécial du magazine "Deuxième Guerre mondiale" ayant comme thème "La Solution finale", cette photo d'un camion Magirus a fait l'objet d'une analyse de Nicolas Bernard sur le forum "Le monde en guerre"

Et pour simplifier la tâche de nos lecteurs, l'extrait en question :
Cette image est censée représenter un camion à gaz utilisé par les Einsatzgruppen. En réalité, ce camion n'a probablement pas servi à des finalités homicides :

1) Retrouvé à une douzaine de kilomètres de l'ex-camp d'extermination de Chelmno après la capitulation allemande, il n'a pas été reconnu par les témoins et survivants comme ayant servi à y gazer des déportés.

2) La commission d'enquête polonaise chargée d'instruire le dossier des crimes de guerre et contre l'humanité n'a pas retrouvé, sur ce véhicule, le moindre élément technique de nature à attester de l'existence d'un dispositif de gazage (expertise du 13 novembre 1945).

3) On sait que les camions à gaz étaient conçus à partir de châssis de véhicules Opel-Blitz et Daimond (pour les six premiers d'entre eux, entrés en service au plus tard fin 1941), puis Saurer (pour les suivants), la superstructure étant réalisée par la firme Gaubschat. Or, la photographie litigieuse nous montre un camion fabriqué en 1939 par l'entreprise Magirus-Werke, qui n'a jamais été impliquée dans le marché public des camions à gaz.

Il convient de préciser - ce qui ne ressort pas vraiment de l'article de Daniel Laurent - que les firmes allemandes livrant les châssis n'étaient probablement pas spécifiquement au courant de la récupération de ces véhicules à des fins exterminatrices. Les camions Daimond et Opel-Blitz avaient été aménagés par les S.S. eux-mêmes au second semestre 1941, tandis que l'entreprise Saurer se contentait de livrer des châssis en 1942.

De même la firme Gaubschat, qui fabriqua et livra les superstructures des camions à gaz, c'est à dire l'équipement qui les rendait aptes à exterminer leurs passagers, ne fut jamais officiellement informée de la chose : les S.S. qui lui confièrent ce marché prétendirent que les véhicules aménagés servaient à transporter des victimes du typhus. Ce furent eux qui effectuèrent, me semble-t-il, les dernières "retouches". Par ailleurs, la correspondance du R.S.H.A. et de cette firme ne mentionna pas expressément l'usage homicide des camions. Un esprit un peu futé, au regard des rumeurs venant "de l'Est", et même au regard des spécificités des superstructures, aurait sans doute compris de quoi il retournait, mais Gaubschat avait toujours la possibilité de nier en bloc une participation consciente au génocide.

Ce fait illustre, d'une part, la parcellisation des acteurs impliqués dans l'extermination des Juifs : ne sont informés que ceux dont la participation directe est indispensable. D'autre part, il témoigne de la politique du secret en usage chez les nazis : en ce sens, tout le processus criminel a été organisé de telle sorte que chacun de ses agents avait la possibilité de nier. Saurer ? Non coupable : la société s'est contenté de livrer des châssis. Gaubschat ? Non coupable : elle croyait agir pour le bien de l'Etat, en contribuant à l'éradication des épidémies.
Bien cordialement,
Francis.

*** / ***

lue 1707 fois et validée par LDG
 
décrypter

 



Pour contacter les modérateurs : cliquez !

 bidouillé par Jacques Ghémard le 1 1 1970  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes