Pour en savoir beaucoup plus... - La mémoire désunie - forum "Livres de guerre"
Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre


Edition du 26 mars 2010 à 14h53

La mémoire désunie / Olivier Wieviorka

En réponse à
-1la campagne de mai-juin 40, les pertes ? de Laurent Laloup

Pour en savoir beaucoup plus... de Thiriel le vendredi 26 mars 2010 à 14h43

... on peut d'ores et déjà se reporter au remarquable article d'Arzalier, publié depuis bientôt dix ans dans l'ouvrage sus-mentionné.

L'analyse ne permet pas de trancher de façon abrupte et définitive mais donne nombre de clefs et fait surtout toucher du doigt - pour ceux qui en douteraient - l'extrême complexité "comptable" des bilans de guerre et la difficulté d'une critique en règle des sources. On se heurte en outre et très facilement à des divergences d'interprétations :

- Les tués : au combat ? Des suites de blessures ? De maladie ? Pour cause accidentelle ? les civils ?
- Les disparus : tués ? déserteurs ? perdus-retrouvés ? prisonniers ? évaporés au sens propre ou figuré ?
- Les blessés : évacués ? décédés à l'arrière et à quel délai ? Décédés des suites de blessures, parfois des années après ? Rendus à leur corps et à nouveau blessés/tués/disparus etc...

Un exemple parmi d'autres écueils est de savoir s'il l'on compte ou non les prisonniers français décédés en captivité. JJ Arzalier mentionne ainsi "six séries de documents au demeurant assez cohérentes" établies en 1942 et donnant une fourchette oscillant entre 84 094 et ... 128 109 morts dont certaines incluant justement les prisonniers.

Suite à une intéressante démonstration, l'auteur déduit d'ailleurs plus qu'il ne conclut notamment à partir d'estimations du ratio tués / blessés (éminemment sujet à discussion lui aussi) que : "Le nombre de tués à la suite des combats de mai juin 1940 est compris entre 50 000 et 90 000 hommes, et il se situe vraisemblablement dans la partie la plus basse de cette estimation".

Et de remettre en cause l'assertion très courante des pertes de 40 comparables à la pire période de 1914. Mais là encore, la conclusion mériterait quelques discussions, notamment en termes de comparaison d'échelle. Autre (et vaste) débat.

Cette question de chiffres me rappelle celle des pertes alliées du "DDday" qui a été abordée ici il y a pas mal de temps. Dans un documentaire britanniques, et à quel niveau que se situe la confusion (production, traduction, interprétation du spectateur), "10 000 allied casualties" étaient devenues "10 000 tués américains".

Toujours se méfier des chiffres, surtout lorsqu'ils s'avèrent trop précis.

*** / ***

lue 1728 fois et validée par LDG
 
décrypter

 



Pour contacter les modérateurs : cliquez !

 bidouillé par Jacques Ghémard le 1 1 1970  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes