Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre


Edition du 25 janvier 2010 à 09h37

Pétain - Trahison ou sacrifice ? / Michel Boisbouvier

En réponse à -2
-1Il persiste et signe... de Boisbouvier

Allégations déjà réfutées, ainsi que deux nouvelles apories de l'ex-anonyme de Nicolas Bernard le lundi 25 janvier 2010 à 09h29

L'ex-anonyme, qui a notamment nié l'authenticité du Journal d'Anne Frank, prétend répondre à mon article mettant en lumière ses dénaturations, ses manipulations et ses falsifications des écrits de Serge Klarsfeld.

En vérité, il ne réfute rien, et émet, une fois de plus, des allégations déjà réfutées.

Il va même faire pire, puisqu'il va justifier le fichage des Juifs ! Pas de surprise.

Au fait.




> Nicolas Bernard persiste à se réfuter lui-même. Tout le
> problème en ce qui le concerne vient de ce qu’il
> ne s’en rend pas compte. Il nous faut donc l’y aider. [...]

Que voici une belle description de l'ex-anonyme par lui-même...





> Quelle interprétation donnez-vous à cet « à condition
> toutefois qu'ils ne contredisent pas les ordonnances
> allemandes » ?

Celle-ci.




> Je n’en vois personnellement qu’une seule : si les
> Allemands estiment que les lois et décrets du
> gouvernement de Vichy contredisent les ordonnances
> allemandes, ces lois et ces décrets cessent d’être
> applicables et restent lettre-morte. Autrement dit, les
> Allemands sont souverains et l’autorité de Vichy sur la
> zone occupée en 40-41-42 n’existe qu’autant que les
> Allemands la tolèrent. [...] Si vous comprenez cela
> différemment, dites le moi, et je ne demande qu’à
> m’instruire.

Déjà expliqué - et voir, s'agissant du cas belge, cet article de Francis Deleu, ainsi que cet autre article du même auteur.




> Toutefois la suite des évènements devait donner raison à
> cette interprétation comme l’ont prouvé les trois
> déportations (en France) de Juifs de 1941 et celle du 27
> mars 1942 (en Pologne) contre lesquelles Vichy n’a rien
> pu faire.

Outre que l'ex-anonyme n'a même pas conscience qu'il se contredit une fois de plus (puisque déclarant que Vichy n'aurait eu aucune possibilité de jouer un rôle de bouclier en 1940-1942), ce qui ne saurait surprendre, il se borne à recycler le même bobard déjà réfuté - voir également cet article.




> Vichy n’a rien pu faire non plus contre l’ordonnance
> allemande du 27 septembre 1940 ordonnant le fichage des
> Juifs.

Qu'on en juge.




> La Préfecture de Police y mit parait-il un zèle
> intempestif, comme si elle avait voulu montrer aux
> Allemands son excellence professionnelle (J.
> Delarue).C’est possible et même probable,

Pas de "paraît-il", ni de "c’est possible et même probable" qui tienne : cela relève tout simplement de l'historiquement prouvé.





> mais, d’une
> part, Vichy n’y fut pour rien et seule la Préfecture de
> Police, vu son statut particulier, en porte la
> responsabilité, et, d’autre part, ce fichage était devenu
> nécessaire à partir du moment où la loi sur le statut des
> Juifs existait.

Et voici que l'ex-anonyme justifie le fichage des Juifs, qu'il qualifie également de mesure d'exécution d'une loi française... Ce faisant, il se contredit une fois encore, et ce dans la même phrase. Outre de justifier une fois de plus une politique antisémite. Eh bien c'est vrai : le fichage des Juifs correspond également à une entreprise vichyste censée faciliter l'exécution de sa législation d'exclusion antisémite. Merci à l'ex-anonyme de l'avoir admis !

Quant à la Préfecture de Police, elle possédait certes une relative autonomie mais "ce particularisme ne joua nullement en faveur des Juifs, du moins jusqu'en 1944 car, avec la pleine approbation des autorités responsables de Vichy, les services "sédentaires" (ou administratifs) et plus encore les services "actifs" de la Préfecture de Police ont été un relais déterminant dans la déportation des Juifs de la région parisienne" (Le Fichier juif. Rapport de la Commission présidée par René Rémond au Premier Ministre, Plon, 1996, p. 123-124).

Le fichier réalisé par la Préfecture de Police n'a jamais été désapprouvé par Vichy, bien au contraire. Xavier Vallat, Commissaire général aux Questions juives en 1941-1942, allait même écrire à l'un de ses auteurs, le Commissaire Jean François, en août 1941 : "Pour concrétiser notre si intéressante visite d'hier à votre service, je crois qu'il serait tout à fait intéressant pour nous d'avoir un bref exposé de la manière dont vous avez procédé dans vos services pour l'établissement de ces fiches et des différents classements que vous avez adoptés" (ibid., p. 82).

Vallat nourrissait le fantasme de réaliser un fichier identique pour tous les Juifs de France (d'où le recensement des Juifs de zone sud en juin 1941, de manière à compléter celui réalisé à l'encontre des Juifs de zone nord en octobre 1940 - ibid., p. 62-70), le C.G.Q.J. allant jusqu'à écrire au Ministre de l'Intérieur Pucheu le 21 octobre 1941 : "Il conviendrait surtout que ce fichier de province soit établi d'après un modèle unique. On ne saurait mieux faire, à cet égard, que de s'en rapporter à celui qui a été adopté par la préfecture de la Seine sous la direction de M. François" (ibid., p. 83). Mais, faute de moyens, les vichystes seront incapables d'élaborer un fichier à l'identique pour l'ensemble des Juifs du territoire français (ibid., p. 83-86), même si plusieurs fichiers vont être élaborés aussi bien en zone occupée qu'en zone dite "libre" (ibid., p. 83-96).





> Et nous avons vu que c’est grâce à cette
> loi que Vichy parvint à continuer d’exercer ce précieux
> semblant d’autorité sur cette zone qui devait montrer son
> efficacité au printemps et à l’été 1942, car, comme on
> dit à l’EHESS, il y a dans une apparence toujours quelque
> chose de plus qu’une apparence.

Foutaises déjà réfutées.

Pas besoin de revenir sur le reste du message de l'ex-anonyme, qui se borne à ne pas comprendre, s'agissant du cas belge, cet article de Francis Deleu, ainsi que cet autre article du même auteur.

Bref, l'ex-anonyme n'a strictement rien à répondre à mon article, sinon en reproduisant les mêmes bobards déjà explosés.

*** / ***

lue 1636 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Pétain - Trahison ou sacrifice ?

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.02 s  5 requêtes