Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre


Edition du 26 décembre 2009 à 17h20

Vichy dans la "Solution finale" / Laurent Joly

En réponse à -7 -6 -5 -4 -3 -2
-1reparlons de Helbronner de Léon BEL

Vae victis ! de Boisbouvier le mercredi 23 décembre 2009 à 06h03

les conditions de transport des juifs raflés et livrés , sans aucune discrimination, par le gouvernement français aux allemands , qui les reclamaient avec l'intention bien arrétée de de les exterminer impitoyablement et methodiquement

dites-vous ?

Mais c'est faux ! et en même temps c'est vrai.
La discrimination a bien eu lieu puisque la négociation a porté là-dessus: Juifs français/Juifs apatrides. La majorité des Juifs français mais aussi "de France" furent sauvés, alors que les nazis avaient programmé leur anéantissement à eux tous, comme vous le dites si bien.
Or,à l'impossible nul n'est tenu et le fait qu'ayant perdu la guerre nous ne pouvions pas nous opposer frontalement à un occupant tout-puissant, n'a pas pu vous échapper complètement .
Tout ce que Vichy pouvait faire, c'était de mettre en oeuvre le semblant de souveraineté que lui avait concédé l'occupant et négocier au plus près pour limiter les dégâts.Il l'a fait et très habilement, en sachant profiter du "légalisme" des Allemands. (Même Hitler, fut légaliste, comme le montre son souci de se présenter tous les 4 ans devant le Reichstag pour se faire reconduire dans ses droits à diriger son pays.)
Par ailleurs, est-il juste de reprocher à Vichy le déficit de latrines comme le font Lévy et Tillard pour donner du grain à moudre au parti résistantialiste? Evidemment, non. Un chef d'Etat ne peut pas s'occuper de tout : il mourrait à la tâche.
Helbronner ?
Ne fut-ce pas lui, ce haut responsable de la communauté juive française qui fut par hasard présent à l'entrevue entre Gerlier et Fessart et qui recommanda à Gerlier de ne pas suivre le conseil de Fessart.
Celui-ci venait voir Gerlier pour l'inciter à une protestation solennelle contre les déportations des Juifs.
N'en faites rien, lui dit-il. Ça nous retomberait dessus, comme aux Pays-Bas.
Là-bas, 83% des Juifs furent déportés et gazés !
Vae victis !

*** / ***

lue 638 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 Il se contredit dans le même fil ! de Nicolas Bernard 23 déc. 2009 10h42

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Vichy dans la "Solution finale"

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes