Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Vichy dans la "Solution finale" / Laurent Joly

En réponse à -10 -9 -8 -7 -6 -5 -4 -3 -2
-1Toujours l'anachronisme de Boisbouvier

Anachronisme personnifié de Francis Deleu le mardi 22 décembre 2009 à 21h40

Je vous prends la main dans le sac de ...l'anachronisme
Qu'elle est votre définition de l'anachronisme ? A vous seul, vous me semblez être l'exemple même de l'anachronisme personnifié!
Quand Vichy refuse des visas proposés par Tuck, il ignore évidemment et l'opération Torch et les conditions affreuses des déportations et d'internement : il ne voit qu'une chose qui est d'éviter d'éloigner des enfants de leurs parents.
Tout comme Tuck, lui-même, d'ailleurs.
- Des enfants dont les Allemands ne voulaient pas assumer la déportation.
- Des enfants que Vichy ne voulaient pas séparer de leurs parents.... pour éviter les scènes déchirantes dont seraient témoins la population, ... pour éviter les réactions hostiles de la population...
- Des enfants qui furent séparés de leurs parents; de leur père au Vel' d'Hiv', arrachés à leur mère à Beaune-la-Rolande ou Pithiviers....
- Des enfants dont Vichy n'avait que faire et que Vichy, pour s'en débarrasser, expédia à Drancy..
- Des enfants qui firent l'affaire pour remplir les convois de wagons à bestiaux.

Et Pétain n'assumerait pas ces crimes, ses crimes ? Il intervenait, me direz-vous ! Effectivement, fait peu connu, Pétain est intervenu dans une controverse entre la police de Vénissieux et le général Robert de Saint-Vincent qui était à la tête d'une partie de la région de Lyon. Le chef de la police locale de Vénissieux avait demandé au général l'assistance de ses troupes pour le transfert des Juifs internés à Vénissieux. Le général lui fit la réponse suivante "Jamais, de ma vie jamais je ne prêterai mes hommes pour une telle opération" . Une controverse éclata et remonta à Vichy. Le général fut limogé quarante-huit heures plus tard sur ordre de Pétain.
Ils n'ont pas le don d'Adèle!
Vous aviez le don d'amuser la galerie de temps à autre. En versant dans l'odieux, sans vous en rendre compte, vous avez désormais le don d'exaspérer vos interlocuteurs.

Francis.

*** / ***

lue 728 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 On se calme ! de Boisbouvier 23 déc. 2009 06h30
2 Disons qu'il y a pourtant de quoi de Nicolas Bernard 23 déc. 2009 10h43

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Vichy dans la "Solution finale"

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes