Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

A livre ouvert ... / les contributeurs de "Livres de Guerre"

 

L'agonie du III° Reich de Jean le vendredi 18 décembre 2009 à 12h53

Cet article signé Philippe Masson dans la dernière livraison de la Nouvelle Revue d'Histoire, comporte un § intitulé "Les impasses du III° Reich", que je livre à votre appréciation. Je cite:
" Dans sa volonté d'expansion, le III° Reich s'est heurté à une double impasse. L'absence d'une issue diplomatique pour commencer, tenant essentiellement à la volonté des Occidentaux. Phénomène quasiment unique dans l'histoire moderne et contemporaine, la guerre avec l'Allemagne s'est terminée sans négociations, sans traité de paix.. En vertu de la déclaration de Casablanca de janvier 1943, Roosevelt, avec l'assentiment final de Churchill, veut écraser le Reich pour éviter le retour des ambiguïtés de 1918. L'Allemagne doit se sentir vaincue. Le pays sera dénazifié et la caste militaire associée au régime devra disparaître.
Il ne peut être davantage question de traiter avec un membre de l'opposition. Ecrasée militairement, l'Allemagne devra être encore définitivement affaiblie et démembrée. AZ Téhéran aussi bien qu'à Yalta, Roosevelt ne manifestera aucune inquiétude à créer un énorme vide au coeur de l'Europe face à une Union soviétique victorieuse.
La seconde impasse à l'expansion du Reich concerne le blocage de la stratégie. La deuxième guerre mondiale repose sur un étrange paradoxe. Hitler, le perturbateur par excellence, a été contraint de mener un conflit généralisé qu'il n'avait pas voulu. Tout laisse à penser que le Führer ne s'est jamais fait d'illusion sur le dénouement. Le discours adressé le lendemain de la déclaration de guerre de la Grande-Bretagne et de la France n'a nullement un accent triomphal mais apparait singulièrement prémonitoire:"Il n'y aura pas de nouveau 11 novembre 1918. Il ne peut y avoir que la victoire ou l'anéantissement."

Fin de citation.

*** / ***

lue 482 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 L'impasse du IIIème Reich de 13emeDBLE 18 déc. 2009 15h46

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur A livre ouvert ...

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.05 s  5 requêtes