Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre


Et les autres livres cités


La description de ce livre


Edition du 03 décembre 2009 à 11h22

Ce que savaient les Alliés / Christian Destremau

En réponse à -5 -4 -3 -2
-1Combien de fois..! de Boisbouvier

Les nazis et l'opinion publique de Nicolas Bernard le jeudi 03 décembre 2009 à 11h03

> Quand les Allemands n'avaient pas de troupes ni de police
> locale comme en Pologne ou à Salonique

En l'occurrence, c'est faux. Ils bénéficiaient de forces de police conséquentes, dont l'un des échantillons le plus représentatifs n'était autre que le 101ème Bataillon de Police. Les déportations de Juifs parqués dans les ghettos polonais dès 1939 et enfermés dans Salonique ont été effectuées par les troupes du S.D., la "police juive" recrutée sur place n'ayant en rien joué un rôle comparable à celui de la police française pendant les rafles de l'été 42 : ceci pour dire que ce sont les nazis qui se sont mouillés jusqu'au cou, parce qu'ils avaient les moyens et l'opportunité de le faire. Outre qu'à Salonique la superficie très réduite de l'espace à rendre judenrein facilitait l'intervention dudit S.D..



> ils se servaient
> des juifs eux-mêmes à qui ils disaient " Si tu ne nous
> donnes pas sept de tes congénères, demain, c'est toi et
> tes enfants qui partez". Ça marchait si bien que ni en
> Pologne ni à Salonique il n'est resté de Juifs ! Ils sont
> tous morts ou presque.

J'ai déjà montré à quel point il était inepte de vouloir comparer la situation des Juifs de France à celle des Juifs de Pologne et de Salonique, tant pour des raisons géographiques que politiques.

Mais allons plus loin dans votre raisonnement. A supposer que les Allemands administrent directement la France, ou du moins la zone occupée, il leur faut déjà procéder à l'identification des Juifs sur le territoire national métropolitain (et également nord-africain, puisque selon vous l'Allemagne aurait conquis l'A.F.N. si le gouvernement Pétain n'avait pas eu l'idée géniale de signer l'armistice), sachant qu'il s'agit de retrouver 700.000 Juifs dispersés sur un espace infiniment plus grand que la Pologne et Salonique réunis. D'où ma question : comment s'y prennent-ils, sans le fichier juif élaboré par Vichy, sans la législation antisémite instaurée par Vichy ?

A supposer qu'ils parviennent à déterminer qui est Juif et qui ne l'est pas, avec quelles forces procèdent-ils aux concentrations dans les ghettos, puis aux rafles, puis aux internements, puis aux déportations ? Ils ne connaissent pas le terrain comme la police française : comment résoudront-ils cette difficulté ? A supposer que les Allemands s'adressent à la police française, comment être sûr qu'elle obéira aux ordres d'une autorité d'occupation sans rechigner ? Et surtout, ces rafles, internements, déportations, ne risquent-elles pas de scandaliser l'opinion publique française et de renforcer son hostilité aux forces d'occupation, donc d'alimenter la Résistance et nuire à la sécurité des Landser ?



> Si vous saviez ce qu'ils pouvaient s'en taper, les nazis,
> de l'opinion publique.

Ah bon ? Ils se tapent de mécontenter la population d'un territoire étranger - français en l'occurrence - quitte à susciter contre eux des mouvements de résistance qui mettent en danger leurs forces d'occupation ?

Vos foutaises continuelles m'obligent à me répéter...

Le 30 janvier 1941, au cours d'une conférence entre responsables du R.S.H.A. en France et de l'armée à propos de la "question juive", l'adjoint du Représentant du Sipo-S.D. en France, le S.S.-Sturmbannführer Lischka, définit le domaine d'action des autorités allemandes en matière d'antisémitisme : "Il convient de laisser aux Français le soin de régler la suite, afin d'éviter dans ce domaine la réaction du peuple français contre tout ce qui vient des Allemands. Aussi bien les services allemands s'en tiendront-ils à faire des suggestions."

Un détraqué tel que Dannecker, le 22 février 1942, reconnaissait lui-même que "quoiqu'une partie de la France soit occupée, il ne serait pas possible d'y agir avec les mêmes procédés et à la même allure qu'en Allemagne".

*** / ***

lue 1830 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 Bruxelles s'inquiète de l'opinion publique de Francis Deleu 03 déc. 2009 13h13
2 Désamorçage de Boisbouvier 04 déc. 2009 08h06
3 "Erreurs" à la chaîne... de Nicolas Bernard 04 déc. 2009 16h21
4 Bousquet et Heydrich de Boisbouvier 05 déc. 2009 07h15
5 Faux (décidément...) de Nicolas Bernard 07 déc. 2009 12h25
1 Au-to-ma-ti-que-ment de Boisbouvier 04 déc. 2009 06h56
2 Rien d'automatique de Francis Deleu 04 déc. 2009 15h10
3 De drôles de collabos. de Boisbouvier 04 déc. 2009 17h01
4 Tout est relatif de Jacques Ghémard 04 déc. 2009 17h20
5 NAP de Léon BEL 04 déc. 2009 17h33
5 "Trahison ou sacrifice" de ces préfets ? de Francis Deleu 04 déc. 2009 17h35
6 Léon Blum de Boisbouvier 04 déc. 2009 17h56
7 Et alors ? de Jacques Ghémard 04 déc. 2009 19h37
8 Blum et Reynaud de Boisbouvier 05 déc. 2009 07h02
9 La politique n'est pas qu'une affaire de copinage et services rendus de Jacques Ghémard 05 déc. 2009 08h31
5 Opinion du Professeur Dreyfus de Boisbouvier 04 déc. 2009 18h24
4 Comparaison n'est pas raison de Francis Deleu 04 déc. 2009 18h38
5 C.Q.F.D. de Boisbouvier 04 déc. 2009 22h07
5 Du bon usage du relief de Boisbouvier 05 déc. 2009 07h28
2 Rengaine déjà réfutée (et autres nouvelles "erreurs" grossières) de Nicolas Bernard 04 déc. 2009 16h57
3 Lisez Hilberg et Poliakov. de Boisbouvier 04 déc. 2009 18h37
4 Ben justement, je les ai lus... de Nicolas Bernard 07 déc. 2009 12h10

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Ce que savaient les Alliés

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes