Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Le Fantôme de Staline / Vladimir Fédorovski

En réponse à -3 -2
-1Des aveux spontanés ? de Francis Deleu

"AWP : 1949 - 1954" de G.P. le mardi 27 octobre 2009 à 09h43

Bonjour,

.... pour imager (des noms sur des visages) les propos de Francis : les procès "Staliniens" des officiers de l'AWP (Armée Populaire Polonais) entre 1949 et 1954 à Varsovie.

A partir de 1949, une fois la pacification de la Pologne terminée (entre 30 000 et 50 000 morts), était venu le temps pour Moscou de liquider ses derniers opposants au sein de l'appareil militaire (en majorité les survivants "AK" du plan "Tempête" ayant rejoint l'AWP apres 1944 pour continuer à combattre les Allemands). Environ 2 200 militaires, dont 400 officiers supérieurs, seront arrêtés, emprisonnés, jugés et condamnés par les sbires de Staline : enquêteurs, procureurs (Andrzej Wyszynski), juges pour la majorité des "popes" du NKWD ( Col. Anton Skulbaszewski) obéissant aux ordres de ministres-généraux comme Marian Spychalski et le fameux Konstantin Rokossowski (avec l'approbation des politiques Bierut/Gomulka de l'époque) pour "Conspiration, Atteinte à la sécurité de l'Etat ect.
Emprisonnés, les détenus subissaient la torture physique et psychologique (privation de sommeil, froid, station debout prolongée, interrogatoires brutaux, ect....). Suivait un procès baclé en quelques heures dont la sentence était invariablement la mort par pendaison (parfois traduite par la suite en une quinzaine d'années de prison suivant l'importance du prisonnier). Quelques exemples :
- 13/8/1951 : 9 condamnés (cas "Tatar")
- 28/4/1952 : 5 condamnés (cas "Skibinski")
- 13/5/1952 : 8 condamnés (cas "Adamecki")
- 21/7/1952 : 7 condamnés (cas "Mieszkowski")
- 8/8/1952 : 4 condamnés (cas " Kita")
- 18/10/1952 : 4 condamnés (cas "Sokolowski")
- 28/1/1953 : 2 condamnés (cas "Twarogowski")
- 27/4/1953 : 3 condamnés (cas "Zerbst")
- 7/12/1953 : 4 condamnés (cas "Mazurkiewicz")
..... plus d'une cinquantaine d'officiers supérieurs à titre individuel surtout en 1952/1953. Il faut noter que ces procés étaient organisés en fonction des spécialiés des militaires-accusés : marine, aviation, blindés ou E.M.

En 1989, la Pologne désigna un comité d'enquête pour mettre à jour les responsabilités - et les responsables - dans ces procès fantoches (ce que ne fit jamais la France pour la collaboration, ... et pour cause !). Le travail continue aujourd'hui. Les familles des victimes peuvent avoir accès à leur dossier à titre individuel. Cette recherche de la vérité historique est l'une des causes de la difficulté, sinon l'impossibilité, à "creuser" aujourd'hui les archives d'IPN. (nombreux collabos-staliniens sont encore vivants et puissants). Mais il faut rendre hommage aux politiques actuels.

Cordialement

A lire le livre de Szczepanski Miesczyslaw "Quand un frére tuait son frére : le meurtre des soldats d'AK" Londres 1987

*** / ***

lue 673 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Le Fantôme de Staline

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes