Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Le massacre de Katyn / Victor Zaslavsky

En réponse à -3 -2
-1pour notre édification... de françois delpla

"..... en cours !" de G.P. le samedi 19 septembre 2009 à 23h23

Bonsoir,

.... je pense que pour l'instant il faut attendre les conclusions d'IPN (les exhumations devant se poursuivre jusqu'en 2011/2012).
Pour les officiers polonais (+ de 3 500), on retombe, à Bykownia/Kiev, sur la méme procédure qu'à Katyn/Smolensk ( dates pour les transports, exécutions, on "buldérise" et on replante des pins en 1940, les Allemands les rouvrent en 43, et on repart dans la même propagande noire et contrepropagande rouge).
Sauf qu'aujourd'hui, en 2009, l'Ukraine et la Pologne collaborent et des archives soviétiques oubliées à Lwow atterrissent chez IPN avec des listings tres complets et les ordres datant des années 50 demandant au NKVD de détruire tout document, référence par référence. Ce n'est plus la même musique : Moscou n'est pas maître du jeu, surtout en Galicie où les Ukrainiens de l'ouest sont bien supportés par l'UE et les USA.
Faut voir la suite.
1/ il ne s'agit que de crimes soviétiques. A partir du milieu des années 30 quand l'URSS assassinait systématiquement ses opposants, Juifs, Ukrainiens, Polonais (nationaux) et dans la foulée, les mêmes des territoires occupés en septembre 39 avec les officiers polonais capturés en prime. D'où le nombre de fosses (+ 200) situées dans la même zone (banlieue de Kiev) mais s'étalant sur 7/8 ans.
2/ les témoins : il y en a probablement, dont des exécuteurs, mais ils doivent se faire petits en ce moment.
3/ le bétonnage : ce qui me gênait dans la démarche du Pére Desbois et que je tentais d'expliquer il y a quelques mois. Quel village d'Europe Centrale qui ne posséde pas son coin "réservé" ? : la colline de la mort, le ravin de la mort, le champ de la mort, le bois de la mort où depuis des siécles, des exécuteurs ensevelissaient leurs victimes dans une fosse commune, souvent à la même place : le lieu "réservé". D'où l'intêret de creuser pour identifier les différentes "couches" et de ne pas couler du béton à la va vite. (les Russes ne brulaient pas les corps)

Bon, réponse à main levée. Je vais essayer de trouver une page d'IPN qui tient à jour en anglais cette histoire .

à suivre !

Bonne soirée

*** / ***

lue 933 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Le massacre de Katyn

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes