Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre


Et les autres livres cités


La description de ce livre

Histoire de la Résistance en France / Henri Noguères, Marcel Degliame-Fouché, Jean-Louis Vigier

En réponse à -2
-1Hummmmm............... de Laurent Laloup

A chacun sa résistance de Laurent Boussaton le mardi 13 janvier 2009 à 21h59

bonjour

J'ai retrouvé un texte de HR Kedward extrait de son livre. Il y complète en quelque sorte les définitions que donne Laurent et le dico de Francois Marcot en y expliquant entre autre la complexité de l'engagement résistant toutes tendances confondues d'ou effectivement des difficultés a trouver une définition claire au mot résistance et a la résistance française en particulier.

"Les forces citées jusqu'ici comme constituant une menace pour l'accord d'armistice, pour le pétainisme et pour l'attentisme n'etaient, a aucun égard, ni unifies, ni cohérentes. Tous ces chrétiens démocrates, ces officiers, ces communistes qui, en 1940, offraient aux français de la zone sud d'autres alternatives de pensées et d'action se distinguaient plus par leurs différences que par leurs ressemblances. S'ils forment une unité historique, ce n'est pas parce qu'il y aurait eu entre eux quelque interconnexion en 1940, mais, en tant que force de continuité avec le passe, parce qu'ils refusaient d'inflechir l'orientation de leurs idées et de leurs activités et de s'aligner sur la manière de voir générale qui c'etait emparée de la France vaincue, ou sur l'orthodoxie de ceux qui, gardant a part soi leur espoir de changement, se contentaient d'essayer de survivre. C'est en cela que ces forces disparates, quel qu'ait été leur statut dans la France d'avant la guerre, étaient devenues subversives dans les nouvelles circonstances. En persistant a exprimer des positions prises bien avant que la guerre éclatât, ils se trouvaient par la même refuser la psychologie de la défaite qui semblait couper la France de son passe récent et qui ôtait apparemment toute pertinence a ce qui avait pu être objet d'interet ou de préoccupation. ils renforcèrent des modèles antérieurs de comportement et sapèrent l'uniformite de la réaction de stupeur sur laquelle reposait le régime de Vichy.
Pour beaucoup d'autres qui, en 1940, refusèrent de se conformer a la norme, il s'agissait moins d'une réaction de continuité que de changement. La passivité de la France de Vichy fut rejetée non seulement par les forces mentionnées dans les précédents chapitres, mais aussi par des individus et des groupes n'ayant que peu ou point d'experience de ce que pouvait impliquer l'opposition et que caractérisait le désir d'agir, sans toujours savoir d'ailleurs ce qu'ils pourraient ou devraient faire. Ils se dressaient individuellement contre l'attentisme de Vichy, dans une attitude de défi a l'egard des événement spécifiques de 1940 et , souvent, en apparente contradiction avec ce qui avait été leur propre position politique ou l'image qu'on s'en faisait avant-guerre dans l'opinion. Il arrivait fréquemment que leur attitude en étonnât d'autres qui se trouvaient en situation similaire, et il n'etait pas rare qu'elle les surprit eux mêmes. S'il y avait une continuité dans leur action, elle résidait dans leur personnalité mais, a presque tous les autres points de vue, 1940 eut pour effet de modifier, sinon de transformer radicalement, leur modèle de comportement."
(La naissance de la résistance dans la France de Vichy, HR Kedward, champ vallon,1989, pages 83-84)

cordialement

laurent

*** / ***

lue 896 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 Merci de Laurent Laloup 14 janv. 2009 08h54

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Histoire de la Résistance en France

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes