Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

La Seconde Guerre mondiale - T.1 et 2 / Hans Adolf Jacobsen

En réponse à -2
-1En sortirons-nous ? de françois delpla

De toute façon ... de Thiriel le vendredi 20 juin 2008 à 18h01

... "l'Union soviétique dispose de plus d'un million de parachutistes entrainés", c'est du vent. Plutôt au mieux une centaine de milliers de paras brevetés "en théorie", ce qui serait déjà pas mal, et en pratique, une quinzaine de brigades paras en Europe en juin 41 à 2500 hommes l'unité. Et encore, manquant tellement d'avions que, sauf exception, la plupart combattront comme de simples unités d'infanterie.

Quant au fait qu'il s'agit là d'une arme "offensive", à l'instar des blindés, il n'y a là rien qui permette de toute façon de conclure en une quelconque agression planifiée. Depuis la constitution de l'Armée rouge (qui à l'origine utilise pour ce faire les masses de cavalerie de la Konarmya) et jusqu'à Joukov en passant par Frounze et Toukhatchevsky, la formation de puissantes masses de manoeuvres de contre-attaque aptes à reprendre l'initiative stratégique au plus vite face à une agression extérieure est un élément quasi constant de la pensée militaire soviétique (Si l'on excepte notamment Vorochilov). Elle perdurera d'ailleurs après-guerre (au début des années 50, le modèle à suivre dans l'Armée rouge, c'est Koursk, pas "Uranus" ni "Bagration" ni "Orage d'août"!).

En 39-41, la ligne Staline puis Molotov ne tiennent pas lieu de ligne Maginot infranchissables dans l'esprit du commandement soviétique (dans celui de Gamelin non plus d'ailleurs mais c'est un autre débat) mais de lignes principales de résistance, de zones "tampons" permettant d'amortir le premier choc avant de reprendre l'initiative.

*** / ***

lue 547 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur La Seconde Guerre mondiale - T.1 et 2

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes