Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Une vie pas comme les autres / P.H Clostermann

En réponse à
-1Les FAFL de steph2

promotions parallèles. de arcole le jeudi 27 septembre 2007 à 11h39

Ce qui a bien arrangé les comptes des chefs de l'armée de l'air en 1943-45.
Parce qu'il aurait fallu intégrer cette aviation "dissidente", et la confronter avec d'autres carrières, dans un tableau d'avancement déjà bien encombré, celui de l'armée de l'air de 1939-40, et celui de l'armée de l'air de Vichy.
Comment privilégier ces rebelles, qui avaient opéré au sein d'une force aérienne étrangère.
Un pilote qui avait combattu les Anglais était resté dans la "légalité administrative", ce qui n'était pas perçu de la même façon pour les autres, ceux des FAFL.
Le fait qu'il y ait eu trés peu de survivants a dû alléger les préoccupations administratives des grands chefs de l'Air, restés en majorité pétainistes.
René Mouchotte, sergent en 1940, aurait eu du mal à être intégré en tant que Commandant, s'il avait survécu.
Clostermann, lui même, relatait que son grade dans la RAF était toujours supérieur à celui qu'il avait dans l'armée de l'air, où il devait céder le pas aux "mieux vaut tard que jamais" comme il appelait les ralliés au combat de 1943.
Pour Normandie Niemen, le dédain a été encore plus prononcé pour cette unité, soupçonnée de "communisme". Grades et décorations, quand ils arrivaient, ne concernaient bien souvent, que des disparus au combat.
Encore que, pour cette unité, il y ait eu une sorte de "normalisation" avec la disparition du noyau des FAFL du début, et leur remplacement par des éléments ex-vichystes, trop évidents pour servir à l'Ouest.

Le traitement expéditif appliqué en 1945 aux Yak 3 offerts par l'URSS à la France, et immédiatement ferraillés, démontre assez en quelle hargne était encore tenue, dans l'armée de l'air, la coopération franco-soviétique.
On infligea même aux pilotes du Neu Neu restés d'active, une nouvelle monture, qui était une vieille connaissance: le chasseur allemand Focke Wulf 190!

*** / ***

lue 1777 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 à 14 ans je larbinais les coucous de jean marie ELIE 15 août 2009 15h01

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Une vie pas comme les autres

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.02 s  5 requêtes