Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Comment Hitler a acheté les Allemands / Götz Aly

En réponse à -2
-1Fonctionnalisme - Intentionnalisme de Francis Deleu

"école" intentionnaliste ? de françois delpla le lundi 18 décembre 2006 à 09h56

Les commentaires de Leon sont intéressants et, dans l'ensemble, me paraissent justes, sauf quand il parle d'une école intentionnaliste. Si le fonctionnalisme a un chef historique, Broszat, flanqué d'un disciple principal, Mommsen, et d'une postérité foisonnante (Browning, Kershaw, Frei...), du côté de l'intentionnalisme les personnalités sont plus distinctes et isolées : peu de choses en commun entre un Jäckel et un Hillgruber, sinon une attention à Mein Kampf bien supérieure à celle du fonctionnaliste moyen. D'autre part, les repères sont brouillés par la qualification d'intentionnaliste donnée à des auteurs qui s'intéressent uniquement à la datation de l'intention génocidaire, et l'estiment précoce, comme Lucy Dawidowicz.

Quant à votre serviteur, il veut bien qu'on le dise intentionnaliste à condition de ne l'assimiler à aucun des précités ! Il préfère se poser en adversaire résolu du fonctionnalisme (tout en reconnaissant au cas par cas la fécondité de certains de ses travaux). Et en adversaire plus ferme encore de l'idée, rémanente depuis au moins vingt ans, que la querelle est dépassée et que l'heure est à une harmonieuse synthèse. C'est là une thèse, en fait, fonctionnaliste, provenant de la gêne des épigones devant les excès de Mommsen et de Broszat, qu'ils n'osent cependant critiquer.

En conclusion (provisoire), le nazisme est une entreprise dirigée d'en haut avec une grande maîtrise, faute de quoi elle n'aurait pu aller bien loin, et un hypnotisme collectif, mis en oeuvre par un manipulateur précis et identifiable, aux tours d'ailleurs assez stéréotypés.

*** / ***

lue 1908 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 Débat effectivement non clos et synthèse difficile de Etienne Lorenceau 18 juin 2013 21h51

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Comment Hitler a acheté les Allemands

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes