Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

A livre ouvert ... / les contributeurs de "Livres de Guerre"

En réponse à -10 -9 -8 -7 -6 -5 -4 -3 -2
-1Utilite de debats peu amenes de Etienne Lorenceau

Le point sur Wannsee de françois delpla le mercredi 21 juin 2006 à 10h17

Merci, Etienne, d'intervenir en ramenant le débat sur un terrain qu'il n'aurait jamais dû quitter.

La modération, dont je ne conteste jamais nulle part les décisions en ligne, maintient l'ostracisme sur la dernière réponse de ce fil. Me permettra-t-on de signaler un inconvénient ? Ceux qui me connaissent mal, ou sont momentanément montés contre moi au point de croire facilement une imputation même grave, pourraient supposer qu'elle était plus violente encore que ce à quoi elle répondait et, qui avait été mis en ligne tout de suite. Elle me permettra peut-être tout de même de dire par la présente qu'il n'en est rien, et aura à coeur de le confirmer par son silence.

En attendant, il serait trop bête que le débat sur Wannsee s'arrête. En devenant une flèche d'un carquois contre mon travail pour l'opposer à celui des "historiens" en général, ce problème n'en reste pas moins l'un des plus âprement débattus, de nos jours, par les spécialistes... et il m'arrive d'en causer tranquillement avec tel ou tel d'entre eux. En tant que généraliste du nazisme et de la SGM, je ne suis pas membre du club mais le fait d'avoir repéré la phrase sur "les valides" n'est pas une mauvaise carte de visite. Pour parler comme Arcole, cela n'a certes pas mis fin à une préhistoire, mais y a contribué.

Jusque vers 1990, on voyait Wannsee comme une simple réunion d'assasins, on ne se posait tout simplement pas la question de savoir qui savait quoi. Du moment qu'on était à Wannsee, on SAVAIT. Les 30 années antérieures avaient vu un débat souvent crispé et stérile entre intentionnalistes et fonctionnalistes. Pour les uns la décision de génocide était prise depuis très longtemps et peu à peu mise en oeuvre au gré des opportunités, pour les autres il y avait un peu partout des bureaucrates aux prises avec des problèmes concrets qui avaient envie de les résoudre en se débarrassant des Juifs et ont obtenu peu à peu une coordination à ce sujet.

Les débats initiés en 1989 par le premier livre de Burrin ont franchi une étape. On s'est moins intéressé à l'éventualité d'un projet génocidaire dans Mein Kampf ou dans le programme nazi de 1920, pour prendre concience du fait qu'il y a en 1941 une décision, débattue depuis un an au plus, dans le quatuor Hitler-Himmler-Göring-Heydrich. Dès lors toutes sortes d'interrogations sont légitimes sur la place de chacun... et elles n'en sont qu'à leur début.

Les instructions données avant le 22 juin 1941 aux envahisseurs de l'URSS, aussi bien militaires que SS, dessinent d'avance un sort cruel pour les populations juives rencontrées. Les Einsatzgruppen entrent en lice, massacrent d'abord les adultes mâles, puis passent progressivement à la population totale, localement d'abord, généralement ensuite.

Le phénomène fait tache d'huile à l'automne, où on commence à liquider des juifs ghettoïsés depuis 1939, notamment en Pologne. Mais cela ne signifie pas encore une décision générale et paneuropéenne. Celle-ci est signifiée à Himmler par Hitler autour du (et probablement le) 9 novembre. La réunion de Wannsee est une sorte de conseil interministériel (avec les secrétaires généraux en guise de ministres) destiné à accorder les violons.

Il reste cependant une division des tâches : l'armée et les ministères civils raflent, transportent et ne tuent pas (sauf par les effets des rafles et des transports qu'ils ne sont guère incités à pratiquer avec délicatesse; abstraction faite du front de l'est, où la lutte contre les partisans offre un prétexte facile aux SS pour embaucher de simples soldats dans des massacres, tout en mouillant leurs officiers jusqu'au plus haut niveau). Les SS restent chargés du meurtre, soit lent par le travail (et ici on réinjecte des civils, Todt puis Speer, Sauckel et tous les cadres de la production), soit immédiat par sélection des non valides à la descente des trains.

Il est incontestable (et cela est rarement rappelé par mon contradicteur) qu'à Wannsee même tout n'est pas dit. Ainsi, l'accélération du processus de meurtre immédiat à la descente des trains, à partir de juin 42, sur lequel les derniers ouvrages mettent de plus en plus l'accent. Wannsee, c'est donc une application, pour tout le monde y compris les dirigeants SS (sauf Heydrich ??) de la pratique de gouvernement la plus constante et la plus originale, à ce degré de systématisation, d'Adolf Hitler : on fait marcher les gens vers un but bien défini dont on ne leur dévoile les étapes qu'au jour le jour.

Alors, Wannsee ? Réunion exceptionnelle de super-initiés, tous également informés et criminels... et compte rendu édulcoré à l'usage des subordonnés ? C'est une hypothèse... déjà de bien meilleure qualité que tout ce qui s'écrivait jusque vers 1980. Mais j'ai des doutes. Je ne vois pas pourquoi une telle exception. C'est tout le nazisme qui fonctionne à coup d'infos partielles, à tous les niveaux.

En tout cas, beau débat pour un forum, qu'il serait dommage de gâter un jour de plus en ramenant sans cesse les travaux et posts d'un des intervenants sur des sujets tout autres !

PS.- Je ne crois pas avoir jamais répondu à l'exploitation du mot "scribe" que j'ai un jour accolé à Eichmann. Cela veut dire qu'à Wannsee il tient la plume et signe le compte rendu, sans préjudice de sa position hiérarchique. Et je suis couvert : dans certains textes de l'Egypte pharaonique, scribe est synonyme de premier ministre !

renouer avec le débat ?

*** / ***

lue 1175 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 La modération assume de Jacques Ghémard 21 juin 2006 10h28
1 Vous ne répondez toujours pas à mes remarques de Nicolas Bernard 21 juin 2006 10h55
1 rastreint valet ! de marc artiges 21 juin 2006 14h10
2 le point sur wansee de Claude Cambier 21 juin 2006 15h45
3 Wansee de Claude Cambier 21 juin 2006 15h45
2 Deux précisions de françois delpla 22 juin 2006 09h26
3 Oui, nous sommes bouche bée de Jacques Ghémard 22 juin 2006 11h33
2 La loi du nombre et noms d'oiseaux de Etienne Lorenceau 22 juin 2006 21h21
3 Trente millions, vraiment? de arcole 23 juin 2006 09h44
4 Mais oui ! de françois delpla 23 juin 2006 10h17
5 orthographe SVP de marc artiges 23 juin 2006 13h41
6 Mônon, c'est de la grammaire ! de françois delpla 23 juin 2006 14h21
7 pirouette,cacahuete, de marc artiges 23 juin 2006 15h21
7 Un chiffre diplomatique plus qu'historique de Etienne Lorenceau 23 juin 2006 15h27
8 Livre d'histoire de 3e de Leon 23 juin 2006 15h57
9 mémorial de la Shoah de arcole 23 juin 2006 16h16
10 Bilan macabre de Francis Deleu 23 juin 2006 18h04
8 surprenant en effet de arcole 23 juin 2006 16h00
7 pirouette,cacahuette, de marc artiges 23 juin 2006 15h39
2 Bien le boujour. de Jacky Panneels 22 juin 2006 21h24
3*** contribution effacée
4 Déserteur ??? de Igor Geiller 23 juin 2006 17h01

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur A livre ouvert ...

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes