Au fond, le critère des nazis a-t-il de l'importance ? - Le roi Mathias 1er - forum "Livres de guerre"
Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Le roi Mathias 1er / Janusz Korczak

En réponse à
-1Janusz Korczak de arcole

Au fond, le critère des nazis a-t-il de l'importance ? de Jacques Ghémard le lundi 29 mai 2006 à 17h43

Bonsoir à tous.

Je réponds sans me référencer au cas précis de Janusz Korczak dont je ne connais le nom que depuis ce matin, mais c'est plutôt une réflexion de principe.

Ce sont les nazis qui ont décidé d'exterminer les juifs parce qu'ils étaient juifs. C'était leur "logique", ou plutôt leur "foi" à eux. Mais faut il retenir leur "raisonnement" ou leur "croyance" ou plutôt analyser ce qui s'est passé avec nos critères à nous.

Si demain, un néonazisme s'installait quelque part et décidait d'exterminer ... les grands frisés, devrions nous ensuite rappeler systématiquement cette caractéristique de ses victimes, faire des associations de défense des grands frisés, etc, ou devrions nous plutôt tous nous sentir menacer par la folie potentielle des hommes en se disant que ce que les grands frisés ont subi hier, peut tomber demain sur le dos des petits à cheveux raides ?

Au fond, en faisant passer dans les faits acquis, ses critères de ségrégation, le nazisme n'a-t-il pas gagné ?

Je sais bien que ces critères existaient avant eux et que je juifs eux mêmes réclament avec raisons, leur appartenance à cette communauté mais faut-il pour autant reprocher à ceux qui voient dans le nazisme une menace universelle, le fait qu'ils ne voient dans les victimes du nazisme que des êtres humains sans spécificité justifiant leur persécution.

Donc pour en revenir à Janusz Korczak, est il inquiétant ou rassurant de constater que pour certains il n'est qu'un écrivain polonais dont la religion n'a pas d'importance ?

Amicalement
Jacques

*** / ***

lue 962 fois et validée par LDG
 
décrypter

 



Pour contacter les modérateurs : cliquez !

 bidouillé par Jacques Ghémard le 1 1 1970  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes